Au 19ème siècle, l’argent colloïdal était considéré comme un médicament très important. Malheureusement son usage a disparu. Cependant, l’argent colloïdal peut être considéré comme « clinique privée » : un hôpital dans vos bagages personnels ! L’argent colloïdal est bien décrit comme « deuxième système immunitaire » et comme « antibiotique naturel ». Heureusement de plus en plus de personnes appliquent cette méthode ultra-efficace pour traiter les infections.

Saviez-vous que plusieurs possibilités d’application avec l’argent colloïdal ont été décrites pour des centaines d’agents pathogènes. Les antibiotiques actuels ne montrent leurs effets que contre seulement une petite quantité d’agents pathogènes.

Depuis la découverte de la pénicilline en 1928, des milliers d’antibiotiques ont été analysés: l’argent colloïdal a été enterré.

Mais, de plus en plus de bactéries ont été détectées: et même les antibiotiques les plus puissants n’étaient plus capables de les détruire. C’est pour cela que l’on a commencé à redécouvrir les avantages de l’argent colloïdal.

Depuis 1930 le papier argenté -fabriqué avec de l’argent aseptique- est utilisé pour traiter des coupures et des blessures ouvertes.

Cette « feuille » peut éviter des pertes hydriques et a une capacité étonnante pour activer la néoformation du tissu épidermique.

Carl Sigmund Franz Credé (1819-1892) a découvert que le nitrate d’argent est capable de tuer en cinq minutes des bactéries staphylocoques, streptocoques et les spores d’anthrax; même si ce nitrate est dilué en 1:1000 !

>• prochaine rubrique: Troubles gastriques